[24/04/2010] – Man vs Machine @ Le Sphinx

manvsmachineNom : Man vs Machine
Date : 24 avril 2010
Lieu : Multiplex « Le Sphinx »
ferme La Voivre 88130 CHARMES
A 15 mn d’Epinal et 30mn de Nancy
Infoline: 08.92.56.36.72*1 code:240410
Heures de déroulement : 23h30 – 05h00
Prix : 10 euros avec conso / 7 euros sans conso
Style: Hardcore – Gabber – Mainstream – Indus – Darkcore – Frenchcore

 

 

Line up:
Hellfish – Deathchant / Audiogenic
Joshua – Stricking wawe / Audiogenic
Kabal – Deocore / Audiogenic
Miss Tiffy Vs Jason – Urban poison
The Snipper Vs No-Limit – Urban poison

Biographie:

Hellfish
Un projet hybride expérimental co-developpé par la société anglaise « Bog Slag Killer Kartel »
et par la société japonaise « Mwuitt Hwor Slukkus Departement » basée à Balikpapan.
Malheureusement pour l’humanité, une mutation génétique au stade de développement du sujet causa une affreuse transformation,
un physique surnaturel indestructible avec des capacités corporelles très développées.

Hellfish s’est malencontreusement échappé de sa cellule de développement génétique en 1987.
Depuis cette évasion, il s’entraîne à maîtriser l’art du mixage et de la composition Hardcore,
cela a été confirmé par de nombreuses apparitions sur des labels underground.
La plupart des équipes scientifiques annoncent avec certitude qu’il ne peut coexister avec la population,
ainsi ils affirment qu’il devrait être caché dans une grotte quelque part en Asie Centrale.

Cette certitude a été prouvée par l’existence d’un label hardcore underground.
Fondé en 1994, Deathchant Records est largement reconnu parmi les services secrets pour être la vitrine d’une organisation de nettoyage acoustique ultra dangereuse car ce sont des guérilleros avec un seul objectif :
débarrasser la planète de la peste générée par la dance musique aux profit des musiques électronique plus underground.
Pete Waterman a relaté d’avoir personnellement remplacé la tête d’Hellfish par une tête a six visages.

De nombreux aperçus de l’organisation du terrible Hellfish,
ont mené les investigateurs à penser que cette guerre acoustique est actuellement entrain de mener des combats à travers la France.
Malgré l’organisation de soirées hebdomadaires interdites à travers le pays,
il semble qu’il y ait un petit espoir d’une trêve voit le jour dans cet odieux combat acoustique…
A suivre.

Joshua
JOSHUA est l’icône française du Hardcore industriel et froid.
Son style unique, aux ambiances lourdes et mélodiques,
a remué les dancefloors des plus grosses raves à travers toute la France.
Fondateur des labels Striking Wave et Dark Temple,
cet artiste charismatique est sollicité autant pour ses talents de Dj depuis 1992 que pour ses talents de compositions depuis 1998.
La sortie de 3 Cds mixés depuis 2001, « PackUwe100 », « Spleen » et « Saevus »,
lui a permis d’acquérir le respect et la reconnaissance du public.
Après de nombreux maxis sur des labels de référence comme Uwe, Epileptik ou Audiogenic,
il sort son premier album « Sombre Harmonie » en 2003 sur le label Uwe.
Ce dernier assoit définitivement sa place de compositeur dans le paysage Hardcore français.
JOSHUA revient avec son deuxième album « Prohibited Love » sur le label Audiogenic.
Ce nouvel album, beaucoup plus dancefloor que son prédécesseur,
donne un meilleur aperçu de son style personnel et atypique.

Kabal
KABAL est un des représentants du paysage Hardcore de l’Est de la France.
Cet artiste, originaire de Nancy, a développé un style original et une technique de mix impressionnante.
Il s’impose aujourd’hui comme un maître du scratch sur les platines,
et ensorcelle les dancefloors avec ses ambiances lourdes et massives.
Co-Fondateur de l’association Deocore,
cet artiste débute ses prestations publiques de Djing en 2000 en organisant de nombreuses soirées (à Metz, Nancy, Epinal, Strasbourg…)..
Aujourd’hui, KABAL est la valeur montante du Hardcore,
il est présent régulièrement dans les soirées depuis plus de 5 ans,
et a notamment fait ses preuves à coté d’artistes reconnus au niveau national ou international.
En 2005, il sort un premier mix sur le label Audiogenic : « Insomnia » est un mix puissant,
avec une construction détonnante.
En 2008, il sort son second mix sur le label Audiogenic: « Insomnia Vol.2 »
A suivre….

Miss Tiffy
Fanny, jeune artiste emblématique de la nouvelle génération Hardcore,
originaire d’Epinal dans l’Est de la France, fait sa place sur la scène électronique française.
En 1999, C’est la révélation !!
Fanny découvre la musique électronique, et plus précisément le Hardcore!
En 2001, elle participe à la création de l’association « Urban Poison » dont le but est de développer son style de prédilection, le « Hardcore », en organisant des événements régionaux. Elle orchestre en moyenne plus de 5 événements dans l’est de la france.
Ces activités lui procurent une expérience solide dans l’organisation de spectacles et contribuent à la reconnaissance de ce style de musique dans sa région.
En 2002, C’est le coup de foudre !!
Fanny commence à mixer pour assouvir sa passion.
Un apprentissage intensif des platines débute.
Grâce à sa persévérance,
elle est bookée dans de nombreuses soirée et écumera ainsi à partir de l’année suivante les lieux les plus prestigieux de l’Est.
Le coup d’envoi est donné !
En 2003, sa rencontre avec Tieum, artiste français emblématique de cette scène, l’amène à la composition.
Il collabore ensemble sur le « PROJET E.S.T », et un certains nombres de titres sortiront en vinyl en 2005 sur le label Altern-hate, un sous-label d’Audiogenic.
Durant 5 ans, elle perfectionne sa technique et affine ses goûts musicaux pour arriver à la création de son propre style.
Cette DJette talentueuse gagne ainsi de la reconnaissance grâce à la finesse de ses performances.
En 2008, Audiogenic lui propose naturellement de sortir son premier mix cd, intitulé « Nervous Breakdown ».

Jason
1997: Découverte du monde de la musique électronique
1998: Choc frontal dans une rave hardcore, plus qu’une seule obsession : Faire du son
1999: Achat des mes 1eres platines, la machine est lancé
1999 à 2001: Apprentissage, mes 2 années de fac transformé en une licence en ‘platine mix’
2001: Création d’une 1ere Association ‘Urban Performance’ avec plusieurs amis et ma femme
2001 à 2003: Organisation des nos 1eres rave dans le 88
2003: Dislocation de ‘Urban Performance’ en deux assos, dislocation due à une divergence d’opignon sur la façon de gérer cette dernière.
De cet évènement en a résulté la création d’une nouvelle asso ‘URBAN POISON’
Créer avec ‘NEBUCK’ qui était déjà le vice président et le trésorier de la 1ere asso et ma femme ‘MISS TIFFY’ toute jeune dans le mix à cette époque. Puis peu de temps aprés ‘SNIPPER’ nous a rejoint ainsi que ‘NO LIMIT’
2003 à 2009: Organisation de multiples raves exclusivement dans le 88 et surtout pas mal de bookings dans tout le grand est de la france telque:
TELLURIK 2 ‘le zenith’ Nancy, MANGACORE ‘la laiterie’ Strasbourg, SOUND OF FEAR Pont à mousson, NOISE FACTORY, THE OTHER SIDE ‘le molodoi’ Strasbourg, SODOME ET GOMORRHE Metz, UNION-TEK, AMENOPHIS, LA CROIX DE LAUNA 2, LOBOTOMIX 1,2,3,4 et 5
Ce qui m’a permis de jouer avec des artistes comme:OUTBLAST, MAD DOG, AMNESYS, KORSAKOFF, EVIL ACTIVITIES, DROKS, TIEUM, SPEEDFREAK, HELLFISH & PRODUCER, SIMON UNDERGROUND, RADIUM, MANU LE MALIN, HARDCOHOLICS, DAISY, DEADFACE, JAYKRISS, AL-CORE, THE MASTERY, YONI KHAN, BENJI LA MALICE, JER’OHM, KABAL, BUNKER, YBRID, NITRIK…

The Snipper
En juin 98, il commence à toucher aux platines et à apprendre les bases du mix dans plusieurs clubs vosgiens.
Il y exercera des mixs allant de la house a la techno jusqu’au hardstyle.
Très vite, il commence à écumer les petites frees vosgiennes, et s’interresse de près au hardcore en général, un style qu’il affectionne tout particulièrement.
2001, il entre dans le collectif Korpulence, un collectif de dj’s et live vosgiens, avec des artistes, tels que Manu Kebab, Watatoes etc…
un collectif plutôt drum and bass, jungle, tribe…
il y fera ses débuts en jouant des sets hardcore composés de ses labels preferés : Audiogenic, Deatchant etc…,
il organise également quelques petites soirées comme « Vibration » ou « Diabolik Sound ».
2003, il rencontre les membres de l’asso URBAN POISON,il intégrera et complétera cette asso en tant que vice-président.
C’est avec elle qu’il découvre et tombe littéralement amoureux des sons hollandais, italiens ou américains.
il se met également a la MAO, son style varie entre Indus et Darkcore.
il a côtoyé en soirée, des artistes comme Radium, Produceur, Hellfish, Tieum, The Speed Freak, Deadface, Yoni Khan, Benji La Malice, Bartoch, The Mastery, Kabal, Cardiak…

No-Limit
A commence la musique a l’age de 7 ans avec pour premier instrument l’accordeon
( peu commun dans le hardcore ),
cette folie passagere durera quand meme jusqu’a ses 14 ans,
époque a laquelle ses gout musicaux se portent sur le hardrock et autres musiques un peu plus decibelesques.
C’est pendant cette periode qu’il troque son  » piano a bretelles » contre une guitare classique et une electrique.
Apres deux ans d’ecole de guitare classique, il laisse tomber les cours et continue en autodidacte.
A 17 ans il fait ses premieres rencontres avec le monde de la musique electronique.
Tout en sortant en soirees techno, il continue a pratiquer la guitare avec d’autres amateurs et joue dans une formation dont personne n’entendra jamais parler .
A 22 ans, il se trouve un engouement pour la percussion et commence a jouer de la batterie dans un groupe de sept musiciens mais le fait de faire uniquement de la reprise ne l’enchante pas.
En parallele il fera ses premiers pas dans la composition de morceaux electronique sur fruittyloop puis sur cubase.
Un an apres, changement de formation pour un trio (basse, guitare, batterie)ou il fera uniquement de la composition(que du bonheur).
Il restera trois ans dans cette formation mais ne cessera jamais de composer des morceaux electro de plus en plus abouti.
Depuis quelques annees,
il « flash » toutes les teufs urban poison et s’est mis a la video et a la creation de montages pour les soirees et autres evenements lies a l’association ainsi qu’a ses membres.
En 2008, commence a se mettre dans le mix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Twitter

YouTube